Licence professionnelle, Automatique et Informatique Industrielle – Spécialité : "Techniques et Technologies Avancées de Maintenance" (TTAM)

 Viadeo

En quelques mots

La licence professionnelle, Automatique et Informatique Industrielle – Spécialité : "Techniques et Technologies Avancées de Maintenance" (TTAM), vise à donner aux futurs diplômés toutes ces exigences pour répondre aux besoins réels du marché du travail au niveau Bac+3.

Caractéristiques du diplôme

  • type de diplôme, niveau à la sortie : Licence, Bac+3
  • établissement : Faculté des Sciences et Technologies - Université de Lorraine
  • catégorie : Sciences de l'ingénieur - Industrie
  • formation en alternance : Pas d'alternance
  • formation continue : Formation continue proposée
  • nombre moyen de diplômés par promotion : 24

Compétences associées

Infos pratiques

envoyer un email - diffuser un emploi ou un stage

Contenu, métiers visés, relations entreprises, inscription

Description et objectifs

Les hommes en charge de la maintenance ont leur place partout, que ce soit sur une chaîne de fabrication industrielle, un parc d’engins de travaux publics ou de bâtiment, des matériels informatiques, de bureautique, des systèmes de télécommunications…

Les unités de production sont de plus en plus robotisées pour prendre en compte les contraintes sécuritaires et économiques. Ainsi, pour maintenir les performances des machines il faut disposer de personnels extrêmement spécialisés pour réaliser des interventions d’entretien et/ou de dépannage.

La licence professionnelle, Automatique et Informatique Industrielle – Spécialité Maintenance proposée, vise à donner aux futurs diplômés toutes ces exigences pour répondre aux besoins réels du marché du travail au niveau Bac+3.

Les objectifs généraux de cette formation sont essentiellement de :

- donner les connaissances scientifiques et techniques indispensables au futur diplômé pour qu’il soit préparé au mieux aux mutations technologiques et pour qu’il s’insère facilement dans le monde industriel,

- acquérir les techniques et méthodologies indispensables à la résolution de problèmes de maintenance,

- accroître l’esprit d’anticipation pour prévenir et ne pas subir les défaillances et l’esprit de réactivité pour savoir agir à l’apparition d’un dysfonctionnement,

- développer les capacités de communication de l’étudiant afin qu'il puisse s’intégrer efficacement dans une équipe de maintenance moderne,

- immerger le futur acteur de la vie professionnelle dans le milieu industriel grâce à un stage de longue durée.

Organisation

Ce diplôme est co-habilité avec l’Université de Nancy 2.

Après un bac+2 (120 crédits européens), la licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle est organisée sur deux semestres.

La maintenance nécessite des compétences souvent pluridisciplinaires, de fortes capacités organisationnelles et de solides connaissances en gestion. Ainsi, la licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle – Spécialité Maintenance comporte deux options : “ télémaintenance et télésurveillance ” et “ contrôles non destructifs pour la maintenance prévisionnelle ”. Cette formation est organisée autour d’un tronc commun composé d’une unité d’enseignement (UE) “ remise à niveau ” et de 3 UEs “ classiques ” qui regroupent les enseignements généraux, scientifiques et technologiques. L’UE5 (UE5a ou UE5b) constitue le cœur de la spécialisation, elle est spécifique à l’option. Les 6ème et 7ème UE sont relatives à la professionnalisation (projet tuteuré et stage industriel).

 

 

Public visé

La licence professionnelle se prépare après l’obtention du L2 (bac+2, 120 crédits européens), d’un BTS ou d’un DUT technologiques notamment dans les spécialités suivantes : génie électrique et informatique industrielle, génie des télécommunications et réseaux, génie mécanique et productique, électrotechnique, contrôle industriel et régulation automatique, mécanique et automatismes industriels, électronique et maintenance… Les bénéficiaires de la validation des acquis professionnels peuvent également intégrer cette formation.

L’élaboration de parcours individualisés de formation est mise en place de manière à répondre à la diversité du public recruté. La conception de ces parcours est adaptée suivant l'origine des étudiants, l’UE de remise à niveau sert notamment à sa mise à œuvre. En formation initiale, les étudiants issus d'un premier cycle scientifique bénéficient d'un complément de formation technologique. En revanche, les étudiants issus d'un premier cycle technologique profitent d'un complément de formation scientifique. En formation continue, le parcours est technologique et/ou scientifique suivant les compétences de l’auditeur.

Débouchés

Les diplômés de cette licence professionnelle pourront trouvé des emplois dans divers secteurs :

- bureaux d'études,

- services de maintenance,

- services d’informatique industrielle,

- unités de production tous domaines confondus,

- unités de fabrication de matériels électromécaniques et autres,

- services d'installations générales et de travaux neufs,

- services techniques chargés des problèmes énergétiques.

- service qualité,

- services commerciaux après-vente, technico-commercial, vente et achat,

- services de sécurité.

Le titulaire de la licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle – Spécialité Maintenance exerce ses activités dans un des secteurs précédemment cités. Spécialiste en maintenance, il est capable :

- de situer la maintenance dans le contexte économique,

- d’analyser les organisations mises en œuvres, les méthodes et les moyens (humains, matériels, financiers) déployés,

- d’évaluer la performance d’une politique de maintenance et de savoir l’optimiser,

- d’utiliser les démarches propres à la fiabilité, maintenabilité et disponibilité,

- de maîtriser l’application pratique des outils et méthodes de la maintenance,

- de préparer et ordonnancer les actions de maintenance et les travaux neufs,

- de savoir intégrer les contraintes de la production, de la maintenance et de participer à une démarche de qualité,

- de concevoir une fonction de sécurité et d’exécuter et de faire exécuter en sécurité des opérations d’entretien.

 

Unités d’enseignement

La formation est découpée en 6 unités d’enseignement.

Les unités d’enseignement numérotées de 1 à 4 sont communes aux 2 options, seules les unités UE5 et 6 intitulées « formation spécialisée » et « formation professionnalisée » sont spécifiques à chaque option.

 

Unités d’enseignement

Volume horaire

UE1 : Remise à niveau

50 h

UE2 : Formation générale

100 h

UE3 : Formation scientifique

100 h

UE4 : Formation méthodologique

100 h

UE5 : Formation spécialisée

100 h

UE6 : Formation professionnalisée

120 h + 12 semaines

Unités d’enseignement communes à toutes les options

Chaque unité d’enseignement se décompose de la façon suivante :

 

UE1 : Remise à niveau (50 h parmi 70 h suivant cursus)

Volume horaire

M1.1

Outils mathématiques

20 h

M1.2

Les concepts fondamentaux de la Physique

20 h

M1.3

Technologie

20 h

M1.4

Informatique

10 h

 

UE2 : Formation générale (100 h)

Volume horaire

M2.1

Conduite et gestion de projet

20 h

M2.2

Méthodes et outils de communication

20 h

M2.3

Communication en langue anglaise

20 h

M2.4

Connaissance de l’entreprise

20 h

M2.5

Méthodes et outils de management

20 h

 

UE3 : Formation scientifique (100 h)

Volume horaire

M3.1

Outils statistiques appliqués à la sûreté de fonctionnement

20 h

M3.2

Outils statistiques pour la qualité

20 h

M3.3

Traitement du signal

20 h

M3.4

Instrumentation

20 h

M3.5

Architecture des systèmes informatiques

20 h

 

UE4 : Formation méthodologique (100 h)

Volume horaire

M4.1

La fonction maintenance et les concepts de la sûreté de fonctionnement

20 h

M4.2

Outils et méthodes de maintenance

15 h

M4.3

Gestion de la maintenance et de la production

20 h

M4.4

Outils du management de la qualité

15 h

M4.5

Automatismes industriels

15 h

M4.6

Sécurité des installations

15 h

Unités d’enseignement spécifique à l’option « Télémaintenance et télésurveillance »

 

UE5a : Formation spécialisée (100 h)

Volume horaire

M5a.1

Communication industrielle

20 h

M5a.2

Télémaintenance et télésurveillance

40 h

M5a.3

Informatique et automatique industrielles

20 h

M5a.4

Les outils de la maintenance conditionnelle

20 h

 

UE6a : Formation professionnalisée

Volume horaire

 


Projet tuteuré

120 h

 


Stage industriel

12 semaines

Unités d’enseignement spécifique à l’option« Contrôles non destructifs pour la maintenance prévisionnelle »

 

UE5b : Formation spécialisée (100 h)

Volume horaire

M5b.1

Outils de la physique pour le CND

20 h

M5b.2

Module de présentation des différents appareils de Contrôles non Destructifs (CND) aspect théorique

30 h

Faites connaître cette formation !

Ajoutez un bouton-lien de cette formation sur votre site, votre blog ou sur votre CV en ligne !