Licence professionnelle, Gestion de la Production Industrielle, Spécialité : Ingénierie pour le matériau papier

 Viadeo

En quelques mots

Le diplômé de cette licence professionnelle disposera d’une culture technologique lui permettant de s’adapter aux technologies émergentes, d’exercer différents types de responsabilités dans de nombreux domaines.

Caractéristiques du diplôme

  • type de diplôme, niveau à la sortie : Licence, Bac+3
  • établissement : Faculté des Sciences et Technologies - Université de Lorraine
  • catégorie : Sciences de l'ingénieur - Ingénierie
  • formation en alternance : Pas d'alternance
  • formation continue : Formation continue proposée
  • nombre moyen de diplômés par promotion : 20

Compétences associées

Infos pratiques

envoyer un email - diffuser un emploi ou un stage

Contenu, métiers visés, relations entreprises, inscription

Description et objectifs

L’EST de la France, 1ère région papetière de France est reconnue pour la qualité et la grande diversité des produits fabriqués et transformés. Cette place est le fruit de nombreux investissements tant techniques qu’humains.

 

Les techniques associées à la fabrication du papier sont en perpétuelle mutation. Les produits évoluent également très rapidement pour répondre à des contraintes toujours plus sévères. Le papetier doit constamment se familiariser avec de nouvelles technologies et garantir la qualité et la quantité des produits fabriqués. Cet investissement constant dans le domaine de la formation est garant d’un haut niveau de technicité des papetiers et contribue à accroître leur efficacité.

 

Dans un contexte de concurrence international, c’est la qualité, l’innovation et la réactivité qui feront la différence. Pour renforcer la pérennité de cette industrie, l’industrie papetière doit constamment innover dans les techniques de fabrication, les produits et leurs caractéristiques. Aujourd’hui, la profession peut compter sur des salariés titulaires d’un BEP, d’un Bac, d’un BTS ou d’un diplôme d’ingénieur papetier. Compte tenu du challenge, et dans le cadre de la réforme LMD, la création de cette licence entre le BTS et l’ingénieur apporte de nouveaux savoirs et savoir-faire et de nouvelles compétences indispensables à l’évolution de la profession.

Les objectifs généraux de cette formation sont essentiellement de :

  • donner les connaissances scientifiques et techniques indispensables au futur diplômé pour qu’il soit préparé au mieux aux mutations technologiques et pour qu’il s’insère facilement dans le monde industriel,
  • acquérir les techniques et méthodologies indispensables à la résolution de problèmes liées à la production, à la maintenance et à la qualité,
  • accroître l’esprit d’anticipation pour prévenir et ne pas subir les défaillances et l’esprit de réactivité pour savoir agir à l’apparition d’un dysfonctionnement,
  • développer les capacités de communication de l’étudiant afin qu'il puisse s’intégrer, voire piloter, efficacement une équipe,
  • immerger le futur acteur de la vie professionnelle dans le milieu industriel grâce à un stage de longue durée.

Organisation de la formation

Cette formation s’effectue en partenariat avec le CFA papetier de Gérardmer.

Après un bac+2 (120 crédits européens), la licence professionnelle Gestion de la Production Industrielle, Spécialité : Ingénierie pour le matériau papier est organisée sur deux semestres.

 

L’industrie des pâtes, papier et cartons nécessite des compétences souvent pluridisciplinaires, de fortes capacités organisationnelles et de solides connaissances en gestion. Ainsi, cette formation est organisée autour d’un tronc commun composé d’une unité d’enseignement (UE) “ remise à niveau ” et de 3 UEs “ classiques ” qui regroupent les enseignements généraux, scientifiques et technologiques. L’UE5 constitue le cœur de la spécialisation. Les 6ème et 7ème UE sont relatives à la professionnalisation (projet tuteuré et stage industriel).

Public visé

La licence professionnelle se prépare après l’obtention du L2 (bac+2, 120 crédits européens), d’un BTS ou d’un DUT technologiques notamment dans les spécialités suivantes :

  • BTS Assistant Technique d’Ingénieur, BTS Contrôle Industriel et Régulation Automatique, Electronique, Electrotechnique, maintenance Industrielle, Mécanique et automatismes industriels, Productique : Bois, Mécanique et Textile, Papetier option production et option transformation, …
  • DUT Génie Electrique et Informatique industrielle, Génie Chimique, Génie industriel et maintenance, Génie mécanique et productique, Science et génie des matériaux, réseaux et télécommunications, …
  • Les bénéficiaires de la validation des acquis professionnels peuvent également intégrer cette formation.

L’élaboration de parcours individualisés de formation est mise en place de manière à répondre à la diversité du public recruté. La conception de ces parcours est adaptée suivant l'origine des étudiants, l’UE de « remise à niveau » sert notamment à sa mise à œuvre. En formation initiale, les étudiants issus d'un premier cycle scientifique bénéficient d'un complément de formation technologique. En revanche, les étudiants issus d'un premier cycle technologique profitent d'un complément de formation scientifique. En formation continue, le parcours est technologique et/ou scientifique suivant les compétences de l’auditeur.

Les compléments de formation proposés s’inscrivent dans 5 domaines : outils mathématiques, concepts fondamentaux de la Physique et de la Chimie, technologie et informatique industrielle. Ils sont bien évidemment programmés au début du premier semestre et sont enseignés en 20 heures pour chacun. Un premier bilan des acquis des auditeurs est alors effectué, puis des contenus personnalisés sont proposés par l'équipe pédagogique. La majeure partie est réalisée sous forme de travail personnel supervisé par l'équipe éducative. Les nouvelles technologies éducatives (supports multimédias de formation, logiciels de simulation,…) sont largement utilisées pour faciliter l'apprentissage en auto-formation.

Par exemple, un étudiant titulaire d’un DUT GEII sera amené à suivre un enseignement renforcé en Physique et Chimie alors qu’une étudiant issu d’une 2ème année de licence sciences de la matière recevra un enseignement de mise à niveau en technologie et informatique industrielle.

 

Pour évoluer, l’industrie papetière doit s’appuyer sur les expériences recensées de la branche papiers-cartons ainsi que celles d’autres branches professionnelles. Les connaissances, les problématiques, et les phénomènes propres à une branche professionnelle sont souvent proches de ceux rencontrés dans d’autres branches. Cette licence professionnelle permettra de réunir des candidats issus de filières de formations initiales générales ou spécialisés en papeterie, maintenance, électrotechnique, chimie … et des salariés des industries des fibres naturelles en formation continue. Les expériences variées des uns conjuguées à la curiosité et aux connaissances des autres constitueront une richesse intellectuelle qui profitera à l’ensemble du groupe et par voie de conséquence à l’industrie papetière.

 

Cette licence professionnelle s’adresse, en formation initiale (sous statut scolaire ou en contrat de professionnalisation) aux étudiants titulaires d’un diplôme Bac+2, en formation continue à des techniciens, agents de maîtrise, qui souhaitent évoluer dans leur carrière, à des salariés qui peuvent bénéficier, par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), d’un niveau Bac+2. Elle concerne également des personnes en reconversion professionnelle, insertion professionnelle ou recherche d’emploi.

Débouchés

La licence professionnelle d’ingénierie pour le matériau papier offre la possibilité aux futurs diplômés de s’orienter vers des postes spécialisés dans :

  • La fabrication des pâtes,
  • Les tests de laboratoire,
  • L’exploitation et la conduite des installations de production et de transformation,
  • Le management d’équipes,
  • La maintenance,
  • Et autres fonctions support.

Le titulaire de la Licence Professionnelle d’ingénierie pour le matériau papier exerce ses activités dans tous les secteurs des industries de production et de transformation des pâtes, papiers et cartons et activités périphériques.

Les métiers concernent notamment les secteurs de la production, la maintenance, la recherche et le développement de la filière des pâtes, papiers et cartons mais également la qualité, la sécurité et l’environnement de cette industrie.

 

Le diplômé de cette licence professionnelle disposera d’une large culture technologique transversale qui lui permettra de s’adapter aux technologies émergentes, d’exercer différents types de responsabilités dans de nombreux domaines et lui permettra une évolution aisée dans ces domaines de haute technologie. Les possibilités d’insertion ou d’évolution professionnelle vers ces métiers dépendent de l’expérience et de la formation antérieure des participants.

 

 

Les principaux métiers visés sont :

  • Agent de maîtrise de fabrication de papier,
  • Contremaître de maintenance,
  • Assistant / Assistante d’ingénieur (production),
  • Assistant / Assistante d’ingénieur (étude - recherche - développement),
  • Assistant / Assistante du responsable qualité (Industrie).

 

Le titulaire de la Licence Professionnelle d’ingénierie pour le matériau papier exerce ses activités dans un des secteurs précédemment cités. Spécialiste en ingénierie pour le matériau, il possède une :

 

1. Capacité opérationnelle :
  • Expertise et analyse de problèmes techniques liés à la production, la transformation, la maintenance, la recherche et l’étude de nouveaux produits,
  • Animation d’une équipe, management de proximité,
  • Respect des normes de qualité, de sécurité, d’environnement et de certification en vigueur.
2. Capacité d’ouverture :
    • Aptitude à communiquer avec les clients, fournisseurs et collaborateurs,
    • Connaissance de l’environnement socio-économique,
    • Maîtrise de la langue anglaise (documentation écrite et communication orale).
3. Capacité d’adaptation :
  • Des bases scientifiques solides doivent faire partie des compétences requises pour que le potentiel d’évolution et d’adaptation soit suffisant en particulier dans un secteur d’activité très réactif aux nouvelles technologies.
  • Par rapport à un "diplômé de niveau III" (bac+2), le titulaire de cette licence professionnelle aura des compétences :
    • d’autonomie face à une tâche nécessitant des compétences pluri-technologiques,
    • d’encadrement de techniciens d’origines différentes,
    • de planification de projet,
    • de communication et de formation des utilisateurs du produit.

Responsable

Patrick SIBILLE, Université Henri Poincaré Nancy 1, Centre de Recherche en Automatique de Nancy 54506 VANDOEUVRE-LES-NANCY. Tél : 03 83 68 44 61. Mél : Patrick.Sibille@cran.uhp-nancy.fr.

Contact

Université Henri Poincaré, Faculté des Sciences et des Techniques, B.P. 239, 54 506 VANDOEUVRE CEDEX. Tél : 03.83.68.40.33. Fax : 03.83.68.40.01, Mél : licence-sciences@uhp-nancy.fr

Unités d’enseignement

La formation est découpée en 7 unités d’enseignement dont 2 sont dévolues exclusivement à la professionnalisation.

 

 

Unités d’enseignement

Volume horaire

UE1 : Remise à niveau

60 h

UE2 : Formation générale

110 h

UE3 : Formation scientifique

80 h

UE4 : Formation méthodologique

60 h

UE5 : Formation spécialisée

140 h

UE6 : Formation professionnalisée

100 h + 16 semaines

Détail des Unités d’enseignement

Chaque unité d’enseignement se décompose de la façon suivante :

 

 

 

UE1 : Remise à niveau (60 h parmi 100 h suivant cursus)

Volume horaire

M1.1

Outils mathématiques

20 h

M1.2

Modélisation physique des systèmes

20 h

M1.3

Les concepts fondamentaux de la Chimie

20 h

M1.4

Technologie ( schématique, régulation)

20 h

M1.5

Informatique industrielle

20 h

 

 

UE2 : Formation générale (110 h)

Volume horaire

M2.1

Conduite et gestion de projet

20 h

M2.2

Méthodes et outils de communication

20 h

M2.3

Communication en langue anglaise

20 h

M2.4

Connaissance de l’entreprise

20 h

M2.5

Méthodes et outils de management

30 h

 

 

UE3 : Formation scientifique (80 h)

Volume horaire

M3.1

Anatomie des fibres et matériaux fibreux

20 h

M3.2

Propriétés des matériaux fibreux

20 h

M3.3

Thermodynamique, mécanique des fluides

20 h

M3.4

Outils informatiques appliqués à l’analyse de données

20 h

 

 

UE4 : Formation méthodologique (60 h)

Volume horaire

M4.1

Organisation et gestion de la production

20 h

M4.2

Outils et méthodes de maintenance et de sûreté de fonctionnement

20 h

M4.3

Qualité, sécurité et environnement

20 h

 

UE5 : Formation spécialisée (140 h)

Volume horaire

M5.1

Informatique et automatique industrielles, instrumentation industrielle

26 h

M5.2

Génie papetier

50 h

M5.3

Procédés/produits, simulation expérimentation

50 h

M5.4

Analyse fonctionnelle et structurelle des systèmes mécaniques

14 h

 

 

UE6 : Formation professionnalisée

Volume horaire

 

Projet tuteuré

100 h

     

 

UE7 : Formation professionnalisée

Volume horaire

 

Stage industriel

12 à 16 semaines

     

 

 

 

Faites connaître cette formation !

Ajoutez un bouton-lien de cette formation sur votre site, votre blog ou sur votre CV en ligne !